Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com

Bienvenue au site dédié à

la Création Société Au Maroc

Rencontres avec nos RME

M. Ameur souligne le rôle de son département dans la sensibilisation des MRE aux opportunités d'investissement au Maroc.

Le ministre délégué chargé de la communauté marocaine résidant à l'étranger, M. Mohamed Ameur, a indiqué que son département ouvre à la mobilisation et à la sensibilisation de la diaspora marocaine quant aux opportunités d'investissement au Maroc pour contribuer au développement du Royaume.

M. Ameur a ajouté que la rencontre tenue récemment à Londres avec des membres de la communauté marocaine établie à l'étranger a été une occasion pour expliquer la nature des opportunités d'investissement existant au Maroc notamment dans les régions de l'oriental et du nord, soulignant la détermination du Royaume à transcender tous les problèmes qui entravent les investissements des MRE.

Le gouvernement œuvre à encourager et à orienter les investissements des MRE vers des secteurs productifs en vue de créer une nouvelle génération de projets qui auront un grand impact sur l'économie nationale, a-t-il poursuivi.

Evoquant les problèmes entravant les investissements des MRE, M. Ameur a cité, entre autres, le nombre des intervenants et des établissements chargés des dossiers d'investissement, relevant que malgré la création des Centres régionaux d'investissement, les investisseurs parmi les MRE continuent de plaider pour un interlocuteur unique concernant leurs projets.

Le ministère œuvre à la création d'un guichet destiné aux MRE pour le suivi minutieux de leurs dossiers en partenariat avec les banques qui seront chargées de la gestion de ce mécanisme, outre d'autres établissements notamment le fonds de soutien à l'investissement, a-t-il fait savoir.

M. Ameur a, en outre, rappelé l'action de son département relative à la mobilisation des MRE pour qu'ils jouent pleinement leur rôle dans la défense de l'intégrité territoriale du Royaume.

 

Le Maroc en opération séduction auprès de sa communauté résidant en Grande-Bretagne

Le Maroc, par le biais de son ambassade au Royaume-Uni et du ministère chargé de la communauté établie à l'étranger, a tenu jeudi soir (27/01/2011) à Londres une conférence axée sur les opportunités d'investissement.

Réunissant nombre d'acteurs associatifs, cadres et membres éminents de la communauté marocaine en Grande-Bretagne, la rencontre, présidée par Chrifa Lalla Joumala, ambassadeur du Maroc au Royaume-Uni, a été l'occasion de s'informer sur les avantages qu'offre le Maroc en matière d'investissement et les procédures et mécanismes mis en place par le gouvernement pour apporter l'assistance nécessaire dans ce domaine.

Représentants de banques, de l'Agence de promotion des investissements et directeurs des Agences régionales de promotion et de développement des régions du Nord et de l'Oriental et de la Caisse Centrale de Garantie ont expliqué à l'assistance la teneur de l'offre visant à renforcer et à promouvoir des investissements productifs.

Aussi, M. Mohamed M'barki, directeur général de l'Agence de promotion et du développement de l'Oriental a-t-il présenté un exposé sur les opportunités d'investissement dans la région à la faveur des différents projets lancés dans le cadre de l'initiative royale pour le développement de cette zone.

Il a, à ce titre, mis en avant le dynamisme que connait la région de l'oriental grâce à la volonté Royale d'en faire un pôle de développement, avec la mobilisation des forces vives issues de la région.

Dans le même ordre d'idées, le responsable s'est attardé sur les structures de facilitation de l'investissement qu'offre la région à travers le Centre Régional d'Investissement d'Oujda (CRI-Oujda) et le Fonds d'Investissement Régional de l'Oriental, qui a pour objectif de soutenir les porteurs de projets d'investissement innovants, dans tous les secteurs.

Sur la même lancée, le directeur de l'Agence de promotion et de développement du nord, M. Fouad Brini, a exposé les attraits de sa région qui bénéficie d'une forte activité d'investissement.

Usant de chiffres pour attirer de potentiels investisseurs vers la région qui jouit d'un nombre de projets de taille (Tanger Med, la zone franche et l'usine Renault...), M. Brini a précisé que sur les dix dernières années, la moyenne des projets d'investissement dans la zone a été de 20 milliards de dhs par an.

Pour sa part, le directeur général de la Caisse centrale de garantie (CCG), M. Houcine Itaoui, a axé son intervention sur la portée et l'importance du Fonds MDM Invest, destiné à encourager les investisseurs parmi les MRE.

Il s'agit, a-t-il noté, d'un fonds conçu pour tous les MRE présentant un nouveau projet d'investissement ou un projet d'extension d'un montant égal ou supérieur à un million de dirhams promu directement par un MRE.

Le montage financier des projets, a-t-il rappelé, combine un apport personnel en devises de 25 pc du coût du projet, une aide de l'Etat de 10 pc du coût du projet et un financement bancaire pouvant atteindre 65 pc.

Les représentants des principales banques opérant en Grande-Bretagne (Banque populaire, Attijari wafabank et BMCE) ont veillé à leur tour à répondre à tous les questionnements de la présence avide de connaitre les multiples facilités offertes. Ils ont également œuvré à enlever les appréhensions des futurs investisseurs relatives notamment aux procédures administratives.

En marge de la conférence, le ministre chargé de la communauté marocaine résidant à l'étranger, M. Mohamed Ameur, a tenu une rencontre avec les présidents des associations des marocains résidant en Grande-Bretagne pour s'enquérir des différents problèmes qu'ils rencontrent et prêter ouille à leurs doléances. Le ministre tiendra une deuxième rencontre avec la communauté vendredi après-midi.

 

Les Marocains au 1er rang des travailleurs étrangers affiliés à la sécurité sociale en Espagne.

Les Marocains résidant en Espagne sont au premier rang des travailleurs étrangers extracommunautaires affiliés, à fin novembre dernier (2010), à la sécurité sociale dans ce pays. Le nombre de travailleurs marocains affiliés à la sécurité sociale s’est établi ainsi à 216.943 personnes, suivis des immigrés équatoriens, avec 162.345 personnes, et des Colombiens, avec 107.987 travailleurs, selon le ministère espagnol du Travail et de l’immigration. Les régions autonomes de Catalogne et de Madrid continuent de concentrer près 44 % du nombre de travailleurs étrangers légaux établis en Espagne. Selon la même source, le marché de l’emploi en Espagne a enregistré, à fin novembre dernier (2010), la 4ème baisse mensuelle consécutive du nombre des travailleurs immigrés inscrits au régime de la sécurité sociale.  Le nombre d’affiliés étrangers à la sécurité sociale en Espagne s’est établi à 1.827.754 de travailleurs en novembre, en baisse de 1,8 % par rapport au mois précédant.

Source : MAP

 

Suivez-nous sur:

Visioconférence

Plan du Siège

Contact Express

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com